Copyleft

Copyleft

Spectacle de jonglagle dansé pour l’espace public

Copyleft est le fruit de trois ans de recherche et différents formats entre dans le  jonglage en groupe, la danse et l’improvisation.
Aujourd’hui Copyleft est un spectacle entièrement écrit même s’il reste à l’intérieur du spectacle des passages chorégraphiques qui permettent aux jongleurs de pouvoir s’adapter aux différentes situations que l’espace ou les situations peuvent lui offrir, l’absurdité et l’humour se sont rajoutés au travail performatique, à l’écriture chorégraphique et jonglé.
Cinq jongleurs à la dégaine sportive se trouvent dans l’espace, l’échauffement se fait devant le public. L’ambiance évoque des ragazzi à la Pasolini. La performance commence, les évocations au monde du sport se font évidentes. À l’entrée des performeurs un hymne à l’absurdité retentit et le spectacle peut commencer.
Les normes de sécurité et règles de jeux sont ensuite expliquées au public.
La musique commence, un dialogue chorégraphique et jonglé démarre, on commence a visualiser les différents personnalités des interprètes, personnalités et relations qui vont évoluer tout le long du spectacle.
Copyleft est devenu un tourbillon jonglé de 45’ avec les bonnes doses d’humour dans les évocations sportives.

Eléments dramaturgiques
Le spectacle parle de l’écoute du groupe, de l’individu face au groupe, de la vitalité du corps alliée à la virtuosité du jonglage, en constante évolution avec la musique.
La poésie se trouve dans les détails, dans la rencontre entre deux interprètes ou avec un spectateur, dans la perfection d’un geste jonglé synchronisé avec les accords de la musique.
La réflexion menée autour du corps est à mettre en lien avec l’univers du sport où le geste est fonctionnel et vise à être efficace. Ici, une passe jonglée et attrapée vient s’inscrire dans le même registre que celui du football où l’objectif est de réaliser le tir parfait.
Dans une proposition esthétique minimaliste, le spectacle prend la forme d’un match avec des règles précises mais où leur interprétation reste libre et improvisée. Cette proposition parle notamment de l’obsession du jongleur dans la répétition d’un geste transformé en diverses variantes. Elle exprime l’infini du même dans sa beauté rude et sans artifice.

Direction, mise en scène et chorégraphie : Nicanor de Elia
Interprétation : Juan Duarte, Lucas Castelo Branco, Nahuel Desanto, Gonzalo Fernandez, Walid El Yafi
Conduite musicale : Giovanni di Domenico

Co-productions et acceuil en résidence
Theater op de Markt - Dommelhof (BE)
Liègetogether (BE)
Maison des Jonglages (FR)
La Grainerie (FR)
Latitude 50 (BE)
Le Garage29 (BE)
Mirabilia Festival, Associazione Culturale ideAgorà (IT)
Centro Teatrale MaMimò – Festival Dinamico (IT)
 

Revue de presse: 

Contact diffusion: 

Contact production et diffusion / Acolytes
Estelle Saintagne
estelle.saintagne@acolytes.asso.fr
La Grainerie 61, rue St Jean F-31130 Balma
T + 33 (0)5 61 24 62 45
www.acolytes.asso.fr

AGENDA