Juventud - création mars 2020

Juventud - création mars 2020

NOTE D'INTENTION
Dans JUVENTUD, un groupe de cinq jongleurs-danseurs utilise les objets de jonglerie comme instrument poétique et parole révolutionnaire. 
Une forme courte a été créé en avril 2018 au festival Up! et XS au Théâtre national de Bruxelles.
Avec le mouvement futuriste comme point de départ esthétique et comme impulsion du travail chorégraphique, JUVENTUD creuse dans la force de la jeunesse, son énergie, son goût pour la vitesse, son aspiration à l’accélération. Un jeu de cohabitations multiples, de frottements et de contrastes. Comme un manifeste physique de la liberté dans le mouvement, où la beauté ne se cherche pas dans la pure
perfection mais dans une complexité « bâtarde », où l’individuel n’efface pas le groupe – et inversement.

LE MANIFESTE FUTURISTE
Au cours de cette recherche, j’ai lu le Manifeste du futurisme, publié au début du XXe siècle – un de ces « hasards heureux » comme on dit. J’ai trouvé dans ce texte complexe et contradictoire, une force nouvelle, une base d’inspiration qui venait donner un contexte à la fois poétique, esthétique et politique à ce travail de recherche entre jonglage et danse.
Les directions et thèmes brassés dans ce texte sont vastes, j’ai donc cherché une « synthèse » qui puisse être un vecteur des éléments dramatiques d’un projet que je pourrais pleinement défendre, et qui puisse aussi entrer en résonance avec le travail de recherche que je mène avec les jongleurs. Cette synthèse, je l’ai trouvée dans les mots « vitesse » (ou plus exactement « accélération ») et « jeunesse ». Dans d’autres mots aussi, sous forme de dualités : chaos/militaire, courbes/lignes, animal/machine, individualité/rouage.

LE FUTUR
La notion de futur (le devant nous inconnu) et la fougue de la jeunesse sont deux éléments centraux dans ce projet. Deux réponses aussi à un climat idéologique ambiant où ce rapport au futur n’est plus signe de « progrès » possibles, mais de sentiment croissant de dangers, voire de « fin imminente » : crises socio-économiques à répétition, dérèglements climatiques, ultralibéralisme aveuglé et aveuglant, démocraties gangrénées par mille et une peurs sur lesquelles s’appuient populistes et figures politiques fortes aux accents de despotes oligarques.
Non, le futur tel qu’on le « vend » pour beaucoup aujourd’hui n’est pas souffle d’aspiration, et encore moins d’inspiration. Mais peut-être n’est-ce qu’une question de points de vue à prendre, de dynamique et d’utopie à retrouver, de moteurs à remettre en route. Autant « d’images » sur lesquelles JUVENTUD entend appuyer son développement.

PROCESSUS et ENJEUX D'ECRITURE
Dans JUVENTUD, l’attention est mise sur la relation corps-objet, danse-jonglage. Dans ce processus de création, c’est le jonglage chorégraphique et le jonglage de groupe qui est au centre de l’écriture. Une écriture qui s’articule sur certaines images claires : cercle, ligne, spirale, identité/masse (un champ esthétique directement inspiré du mouvement futuriste).
La question du groupe vient ainsi se glisser dans le rapport à l’écriture de la pièce. Qu’est ce qu’un groupe, une masse, et son rapport avec l’individu, la singularité, la solitude ?
Comment l’individu peut-il s’exprimer tout en faisant groupe ? Comment trouver son individualité sans se dissocier du groupe ?
Chercher à donner du mouvement à l’espace. Donner l’impression de vitesse, d’accélération. Travailler à la mise en route d’une « turbine » d’où jaillira l’énergie. Trois autres enjeux/images qui « guideront » également l’écriture globale de cette pièce de groupe.

Distribution

Metteur en scène – Chorégraphe : Nicanor De Elia
Dramaturge : Olivier Hespel
Création sonore : Giovanni di Domenico
Création vidéo et lumière : Guillaume Bautista
Jongleurs-Danseurs : Juan Duarte Mateos, Lucas Castelo Branco, Nahuel Desanto, Gonzalo Rodriguez Fernandez, Walid El Yafi
Régie lumière : en attente
Production-diffusion: Estelle Saintagne/ Acolytes
Administration : Luz Fernandez / Le Chalumeau

Partenaires
Coproducteurs
Mars – Mons, Arts de la scène (BE)
Espace Catastrophe – Centre International de Création des Arts du Cirque (BE)

Accueils en résidence 
Maison des Jonglages, Scène Conventionnée La Courneuve (FR)
La Grainerie – Fabrique des arts du cirque et de l’itinérance (FR) 
Theater Op de Markt-Dommelhof (BE)
Circuscentrum (BE) 
Latitude50 (BE) 

Contact diffusion: 

Estelle Saintagne
estelle.saintagne@acolytes.asso.fr
La Grainerie 61, rue St Jean F-31130 Balma
T + 33 (0)5 61 24 62 45
www.acolytes.asso.fr

AGENDA