Copyleft - Improvisation jonglée Insitu

Copyleft - Improvisation jonglée Insitu

Introduction Depuis deux ans, à travers diverses interventions en jonglerie dans les écoles de cirque dʼEurope et Argentine (Le Lido - Toulouse et lʼESAC – Bruxelles) et lʼorganisation de stages dʼimprovisation jonglée, jʼai créé un groupe de sept jongleurs danseurs et développé une technique dʼimprovisation sur les contours de ces deux disciplines. Le projet Copyleft est le résultat de cette expérience aux multiples possibilités dʼintervention dans lʼespace urbain et son architecture ainsi que son immédiate interaction avec le passant qui devient public.

Le jonglage Ce qui mʼa toujours intéressé dans la jonglerie, nʼest pas la virtuosité, ni la quantité dʼobjets en lʼair ; je trouve ça ennuyeux. Par contre, le corps mis à lʼépreuve, la tension physique, la concentration mʼont toujours fascinés, comme un athlète ou un tennisman. Ce projet nʼest pas plus différent quʼun match de foot ou quʼun plongeon acrobatique en groupe. Mais certains des
éléments de cette performance jonglée nous rapprochent de lʼart du spectacle et de son questionnement sur les espaces urbains dans lesquels il se produit.

L'espace La resignification de lʼespace public comme lieu de passage qui devient lieu de vie et le risque vu de près, donne à la performance une lecture superlative, comme un plongeon dans le goudron.

Tisser l'espace avec la danse et le jonglage Je vois le corps comme un outil de discours, pas abstrait mais bien au contraire absolument concret, fait des marques, limites, styles, choix et histoires qui font dʼune personne un noeud de discours. Ce corps se met au service du groupe et le groupe devient ce noeud, un organisme multicellulaire, capable dʼenvoyer des synapses, de sʼétaler ou rétrécir, sʼarrêter ou accélérer.

Le groupe et lʼespace Le groupe trace des courbes dans lʼespace et crée des chemins plus ou moins longs, des dialogues jonglés. Tous les jongleurs/danseurs sont soumis aux même règles de jeu : « full body », « open eyes », « in and out », « in courves », « silences », « shorts, middle and long travels » ; ces lois/consignes sont le vocabulaire avec lequel ils parlent.

A chaque représentation une nouvelle performance Lʼobjectif de cette performance nʼest pas dʼapprécier le jonglage, sinon dʼapprécier un groupe de jongleurs et leur capacité dʼadaptation à lʼespace. Du moment que le regard du spectateur est dirigé sur ce jeu, le positionnement change pour apprécier la performance à sa juste valeur : « Sept jongleurs hors norme qui font de leur art de lʼextraordinaire quelque chose de banal dans un espace public banal et qui par les prouesses jonglées est rendu extraordinaire ».

EQUIPE 

NICANOR DE ELIA, JUAN DUARTES MATEOS, LUCAS CASTELO BRANCO, NAHUEL DESANTOS, TIKI PARDO, GONZALO RODRIGUEZ, SERGIO ALVAREZ PARDO

PRODUCTION GARAGE29
CO - PRODUCTIONS ENVISAGÉES
Halles de Schaerbeek (BE)
Maison des Jonglages (FR)

RESIDENCES & SOUTIENS
OFFestival (BE)
La Grainerie (FR)
Theater op de Markt/Dommelhof (BE)
Latitude 50 (BE)
Dʼautres en cours de recherche.

 

Contact diffusion: 

Contact production et diffusion / Acolytes
Estelle Saintagne
estelle.saintagne@acolytes.asso.fr
La Grainerie 61, rue St Jean F-31130 Balma
T + 33 (0)5 61 24 62 45
www.acolytes.asso.fr

AGENDA